Formations Adultes > Me former

Courses in this category:

Objectifs du module

  • Appréhender les enjeux du développement durable
  • Connaitre les dates clés du développement durable
  • Connaitre les différents labels et dispositifs existant en Ile-de-France
  • Appréhender les enjeux thématiques du développement durable
  • S’informer sur la prise de conscience sociétale et la mobilisation citoyenne pour le climat et la biodiversité
  • Connaitre les conclusions du rapport du GIEC (climat) et de l’IPBES (biodiversité)

Présentation

La COP 21 à Paris en 2015 a chargé le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) de produire un rapport sur l'objectif +1,5C. Ce dernier a été publié en 2018 et alerte sur les impacts forts d'un réchauffement du climat de +1,5°C, et ceux liés si l’augmentation de température était de +2°C. Ce rapport mais aussi l’augmentation de la fréquence des évènements extrêmes (inondations, tempêtes, incendies...) ont généré une réelle prise de conscience auprès des citoyens.

Cette mobilisation citoyenne s'est traduite par des marches pour le climat et notamment par le mouvement "Fridays for future" initié par une jeune activiste Greta Thunberg, qui invite les jeunes à manifester tous les vendredis pour le climat afin de faire réagir les gouvernements sur les questions de réchauffement climatique. Le 15 mars 2018 ce mouvement a pris une ampleur internationale avec des manifestations dans plus de 2000 villes et une centaine de pays.

Dans ce contexte, l’éducation au développement durable au sein des établissements scolaires est, plus que jamais, un enjeu de formation des jeunes. Il s’agit de leur permettre l’accès à des informations fiables et objectives ainsi que l’acquisition d’un esprit critique indispensable et de la capacité de choix, aujourd’hui et dans leurs vies d’adultes.          

Qu'est-ce que l'éducation au développement durable ?

L'éducation au développement durable (EDD) permet d'appréhender le monde contemporain dans sa complexité, en prenant en compte les interactions existant entre l'environnement, la société, l'économie et la culture.

La notion de développement durable est formalisée en 1987, par le rapport des Nations Unies " Notre avenir à tous ", présidé par Gro Harlem Brundtland. Il y est défini en tant que "développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion :

  • le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d'accorder la plus grande priorité,

et

  • l'idée des limitations que l'état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l'environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.

Ainsi, les objectifs du développement économique et social sont définis en fonction de la durée, et ce dans tous les pays - développés ou en développement, à économie de marché ou à économie planifiée. Les interprétations pourront varier d'un pays à l'autre, mais elles devront comporter certains éléments communs et s'accorder sur la notion fondamentale de développement durable et sur un cadre stratégique permettant d'y parvenir."

Le développement durable se fonde ainsi sur les notions d'interdépendance et de solidarité. Interdépendance entre les dimensions environnementale, sociétale, économique et culturelle, solidarité entre les générations et entre les pays.

Afin de donner les moyens aux établissements scolaires de devenir acteur du développement durable, des dispositifs et labels ont été créés pour les accompagner dans cette démarche (label E3D, démarche des lycées Eco-Responsables…)

L’éducation au développement durable (EDD) vise donc pour les élèves la compréhension des enjeux du développement durable, dans le cadre d’une approche pédagogique par l’action. En effet L’EDD s’inscrit dans une démarche de projet, dans laquelle les élèves auront toute leur place.. Ce faisant, l’EDD permet l’acquisition par les élèves de connaissances et de compétences, dans le cadre du socle commun, des programmes scolaires et des référentiels-métiers.

Dans ce module, nous vous proposons des documents vous permettant de comprendre et d’accéder à une culture du développement durable. Elle sera commune si vous la partagez avec les élèves et les autres adultes de votre établissement !

Supports vidéo

  • « Eco-délégué.e.s | Connaître le cadre du développement durable > Comment devenir un établissement en démarche de développement durable (E3D)»

Cette vidéo d’une durée totale de 19’27 min vous est proposée en plusieurs chapitres :

  • Comment devenir un établissement en démarche de développement durable (E3D) :
  • Des projets concrets dans l'enseignement professionnel :
  • L'accompagnement technique et financier des collectivités territoriales :
  • L’intérêt de la formation des éco-délégués

Le chapitre « La formation aux démarches de projet sur le développement durable » est délivrée dans la formation : « S’engager dans une démarche de projet 

Supports écrits

  • Définitions du DD
  • Frise historique de l’EDD
  • Les enjeux et les thématiques du développement durable
  • Les labels et dispositifs existant en Ile-de-France
  • Mémo de procédures d’inscription E3D et lycée ÉCO responsable
  • Plaquette du Programme « Éco-école »
  • Présentation de la démarche des Lycées Eco-Responsables
  • Vidéo Louise Weiss exemple des projets DD mis en place dans un lycée

Label E3D :

  • AIDE A LA LABELLISATION E3D
  • Plaquette label E3D - 1er degré
  • Plaquette label E3D - 2d degré 

Lorsque vous avez terminé le module, vous pouvez tester vos connaissances en vous inscrivant au quiz.

...

Objectifs du module

  • Comprendre les 6 étapes d’une démarche de projet
  • Favoriser le travail d’équipe

Présentation

L'éducation au développement durable se situe à la convergence des approches scientifiques, éthiques, culturelles et pédagogiques. Elle est par nature une éducation transversale.

Pour la mettre en œuvre, de nombreuses méthodes sont possibles, à la fois disciplinaires et co-disciplinaires, théoriques et pratiques.

Cette éducation transversale s'appuie sur l'intégration des thèmes et des enjeux du développement durable par les programmes d'enseignement du primaire, du collège, du lycée général, technologique et professionnel, par les formations des enseignants et des personnels d'encadrement, par les démarches globales des écoles et des établissements et par la production de ressources pédagogiques adaptées.

Ce processus s'articule autour de nombreux partenariats nationaux, académiques, territoriaux et locaux, avec les services de l'État, les collectivités territoriales, les associations et fondations agréées, les établissements publics, les centres de recherche et les entreprises.

Ancré sur le territoire, il demande un nouveau mode de fonctionnement au sein des établissements scolaires et se met en œuvre à partir de démarches de projets. Au cœur de ces démarches, l'enjeu porte sur le « comment faire ensemble ?" avec des intérêts, des motivations, des statuts et fonctions différents au sein de ces structures.

Les principes d’action de ces démarches s’appuient sur une gouvernance fondée sur la responsabilité, la concertation et la participation de toutes les parties prenantes.

Tout établissement scolaire ou toute école engagé-e dans une démarche de développement durable, fondée sur la mise en œuvre d’un projet établissant une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire tout en s’ouvrant sur l’extérieur par le partenariat, peut être considéré comme «  E3D - École/Établissement en démarche de développement durable » et demander la reconnaissance académique au recteur de son académie.

La démarche de projet est un ensemble d’étapes menées par une personne « référente » ou un groupe pilote, et les éco-délégués, pendant une période prédéfinie pour mener à bien des actions concrètes de développement durable et impliquer l’ensemble de la communauté éducative.

En vous engageant concrètement dans la réflexion, dans l’action, et dans le suivi du projet, vous accompagnez les élèves dans l’exercice d’une citoyenneté active et participative, autour d’enjeux qui s’imposent à tous : réchauffement global et dérèglements climatiques, biodiversité et ressources, lutte contre les inégalités, …

Cette démarche de projet permet de créer un fil conducteur afin de suivre le projet de A à Z, mais également d’être méthodique grâce aux 6 étapes à suivre :

  • Étape 1 : Impulser la démarche : donner vie à une idée avec l’accord de la direction de l’établissement et en impliquer les différents acteurs.
  • Étape 2 : Organiser le pilotage : formaliser l’instance de gouvernance de la démarche.
  • Étape 3 : Réaliser un diagnostic partagé : faire un état des lieux des ressources, compiler des données, les analyser et – surtout – les partager avec le plus grand nombre.
  • Étape 4 : Rédiger le plan d’actions : planifier l’organisation des idées d’action qui auront été retenues
  • Étape 5 : Mettre en œuvre un plan d’action : réaliser les actions concrètes décidées par le Comité de pilotage
  • Étape 6 : Valoriser et évaluer la démarche : mettre en avant l’équipe projet, les actions réalisées et évaluer les marges de progrès.

Les éco-délégués ainsi que l’équipe des éco-référents ou référents EDD doivent connaitre ces étapes afin de bien construire leurs projets et d’en assurer la pérennité.

Il est important de bien penser à communiquer à chaque étape de la démarche.

Enfin, entrer dans une démarche de projet, c’est s’inscrire dans une démarche continue. Ce cycle se perpétue d’année en année et permet de progresser vers une approche systémique et globale du développement durable.

Supports vidéo

  • Vidéo 1 : Eco-délégué.e.s | Être éco-délégué.e.s > Voir des résultats concrets 04:41
  • Vidéo 2 : Eco-délégué.e.s | Connaître le cadre du développement durable > La formation aux démarches de projet sur le développement durable. 06:03

Supports écrits

Afin de comprendre mieux la démarche de projet, des documents complémentaires sont mis à votre disposition :

  • Jeu des étapes
  • Affiches des étapes d’une démarche
  • Exemples de questionnaires
  •  Modèle de fiche action

Lorsque vous avez terminé le module, vous pouvez tester vos connaissances en vous inscrivant au quiz.

 

Objectifs du module

  • Connaitre les modalités pour devenir un éco-délégué
  • Appréhender les compétences des éco-délégués

Présentation

La nouvelle phase de généralisation de l'éducation au développement durable - EDD 2030, par sa circulaire n° 2019-121 du 27-8-2019, vient préciser les modalités de désignation des éco-délégués et leurs modes d’action, renforçant ainsi le déploiement de l'éducation au développement durable dans l'ensemble des écoles et établissements scolaires

Les éco-délégués d'un établissement scolaire sont des leviers de la réussite de la démarche globale de développement durable dans un établissement scolaire.

La désignation d’éco-délégués favorise la sensibilisation des élèves par leurs pairs et encourage leur engagement civique.

Comment un élève devient-il éco-délégué ?

Dans tous les établissements scolaires on trouve des élèves qui souhaitent agir en faveur du développement durable. Certains sont volontaires pour s’engager dans des actions, par exemple au sein de « clubs » DD », d’autres peuvent avoir envie de représenter leurs camarades et de participer plus étroitement à la démarche de l’établissement vers une gestion durable de son fonctionnement.

De façon générale la mobilisation du plus grand nombre des élèves, implique que certains d'entre eux assurent la promotion de comportements respectueux de l'environnement et représentent leurs camarades auprès des instances décisionnelles de l’établissement. On peut envisager, « a minima, que chaque collège et lycée désigne un binôme paritaire d'éco-délégués par établissement dès l'année scolaire 2019-2020. Ces binômes d'éco-délégués seront élus, au collège et au lycée, parmi les membres volontaires du conseil de vie collégienne/lycéenne, ainsi qu'au sein du conseil académique de la vie lycéenne (CAVL) et du Conseil national de la vie lycéenne (CNVL). 

Au-delà, chaque établissement est incité à organiser l'élection, dans chaque classe, d'un éco-délégué qui aura pour rôle de promouvoir les comportements respectueux de l'environnement dans sa classe (extinction des lumières, par exemple pendant les récréations ou pauses méridiennes, usage raisonné des chauffages, etc.) et de proposer toute initiative de nature à contribuer à la protection de l'environnement dans son établissement. Cette élection peut utilement intervenir concomitamment aux élections des délégués d'élèves et selon les mêmes modalités. » (Source : circulaire EN N°2019-121 du 27-8-2019/1.2 Généraliser les éco-délégués).

Il convient que chaque établissement adapte les modalités d’élection des éco-délégués aux procédures en cours dans l’établissement pour les élections des délégués d’élèves.

Comment un élève devient-il éco-délégué ?

L’Instruction relative au déploiement de l'éducation au développement durable dans l'ensemble des écoles et établissements scolaires pour la période 2015-2018, la circulaire n° 2015-018 du 4-2-2015, fait état de mesures concrètes à mettre en place au sein des écoles et établissements, dès 2015 :

« Cette éducation transversale vise à inscrire la communauté éducative et ses partenaires dans des dynamiques de projet, installées sur la durée, pour répondre avec succès aux grands défis du vingt-et-unième siècle. Dans ce cadre, toutes les académies sont invitées à mettre en oeuvre des mesures concrètes et ludiques pour les élèves dès la publication de la présente circulaire, afin d'amplifier les actions en place et de mobiliser la communauté éducative et les élèves sans attendre la prochaine année scolaire. [...].

Pour favoriser la sensibilisation des élèves par les pairs et encourager l'engagement civique des élèves, des « délégués au développement durable » ou « éco-délégués » sont désignés dans tous les établissements scolaires, soit au sein de chaque classe, soit au sein de chaque niveau scolaire. »

Les éco-délégués d'un établissement scolaire sont des leviers dans la réussite de la démarche de développement durable.

La désignation d’éco-délégués permet de favoriser la sensibilisation des élèves par leurs pairs et d’encourager leur engagement civique. 

Supports vidéo

  • Vidéo « Eco-délégué.e.s | Mobiliser > La mobilisation et la désignation des éco-délégués » : interviews de professeurs expliquant quel mode de désignation ils ont choisi et comment ils l’ont mis en place dans leur établissement. 5’27 min.

  •  Vidéo « Eco-délégué.e.s | Mettre en place des éco-délégué.e.s > L'intérêt pour l'élève et l'établissement. » : témoignages d’adultes référents exprimant l’intérêt de travailler avec les éco délégués sur les actions et projets. 6’17 min.

Supports écrits

  • Mémos modes de désignation
  • Instructions sur la généralisation des éco-délégués : circulaire EDD 2030 n° 2019-121 du 27-8-2019
  • Les compétences des éco-délégués

Lorsque vous avez terminé le module, vous pouvez tester vos connaissances en vous inscrivant au quiz.

Objectifs du module

Découvrir les rôles et missions :

  • de chacun dans un établissement scolaire
  • des éco-délégués

Présentation

Les éco-délégués contribuent à la mise en œuvre concrète de la démarche développement durable avec les autres acteurs de la communauté éducative et du territoire.

Etre éco-délégué, c’est mener à bien de multiples missions :

  • Etre force de proposition en apportant ses idées et celles de ses camarades
  • Etre membre des instances de décision (Comités de pilotage, Conseils de vie collégienne, Conseil de vie lycéennes, conseil d’administration)
  • Etre décideur et acteur des actions à mettre en œuvre : créer un potager, trier les déchets de l’établissement scolaire, réduire le gaspillage alimentaire, …
  • Etre un relai d’informations des enjeux et des actions, communiquer auprès des autres élèves et montrer l’exemple, Transmettre l’envie de participer aux projets mis en œuvre dans le lycée (sur des projets de court, moyen et long terme)
  • Représenter son établissement dans d’éventuels évènements (ex : concours, journée de valorisation…)
  • Participer à l’évaluation des actions et de la démarche globale    

Les éco-délégués ont un rôle essentiel à jouer dans la démarche globale adoptée par l’établissement (celle-ci pouvant être intégrée à une démarche E3D, démarche Eco-Responsable, et/ou le programme éco-école…).Pour cela, il est important que les éco-délégués soient pleinement associés à cette démarche et puissent représenter, en tant qu’élus, les autres élèves de l’établissement.

Accompagnés, les éco-délégués peuvent se constituer en groupes d’éco-délégués (assemblée, club….). Il sera alors important qu’un adulte ou une équipe d’adultes référents les accompagne dans leurs missions.

Ces missions permettent aux éco-délégués d’enrichir leurs apprentissages, leur connaissance de la réalité de l’établissement et celle de leur territoire qui peut leur être proche mais pas toujours familier.

L’accompagnement des éco-délégués facilite leur implication tant par la réflexion, la communication que les actions concrètes qu’ils vont réaliser. C’est un gage de la pérennisation de la démarche globale de l’établissement.

Les instances telles que les Comités d’Éducation à la Santé et la Citoyenneté (CESC) et les Conseils de vie collégienne (CVC) et Conseils de Vie Lycéennes (CVL), apportent leur appui et soutiennent les actions.

Un Comité de pilotage spécifique peut aussi être créé pour la démarche globale de développement durable.

De plus en plus d’établissements confient la mission EDD à un personnel dit “référent EDD” dont le rôle sera de coordonner les actions et impulser une dynamique globale. Dans ce cas le référent EDD aura un rôle particulier à jouer dans l’accompagnement des éco-délégués.

Mais au-delà, tous les membres de l’établissement scolaire peuvent devenir acteurs de la démarche globale de développement durable    

Et tout adulte de la communauté éducative peut contribuer à l’accompagnement des éco-délégués : du professeur, en passant par l’agent technique, le gestionnaire, la documentaliste, le CPE… tous peuvent s’engager dans ce travail riche d’échanges et d’expériences humaines.

L’établissement et les éco-délégués peuvent aussi être accompagnés par un groupe académique ou une association spécialisée dans l’accompagnement des démarches de développement durable.

Le temps de la démarche : il est important de s’interroger le plus tôt possible sur la planification des étapes de la démarche de développement durable qui réunit toutes les parties prenantes de la communauté éducative.

Dans l’idéal, des heures banalisées au sein de l’établissement permettront de faciliter les temps de rencontres pour la réflexion et l’action.

Support vidéo

  • Vidéo « Eco-délégué.e.s | Accompagnement des éco-délégué.e.s > Quel rôle les adultes peuvent-ils avoir dans cet accompagnement ? » - durée 08:13

Support écrit

  • Les rôles de chacun dans l'établissement

Lorsque vous avez terminé le module, vous pouvez tester vos connaissances en vous inscrivant au quiz. 

 

Objectifs du module

  • Prendre conscience de l’importance de la communication
  • Connaitre et comprendre les différents outils de communication disponibles

Présentation

Pour annoncer, informer, motiver, valoriser, la communication interne et externe est essentielle à chaque étape de la démarche de projet. Elle permet une information au plus grand nombre des actions réalisées et une reconnaissance du travail accompli et des résultats obtenus.

Cette communication s’adresse en premier lieu à la communauté éducative mais aussi aux acteurs locaux : habitants du quartier, de la ville, des écoles et établissements de proximité.

Des étapes clés doivent faire l’objet d’une communication particulière :

  • Le lancement de la démarche pour mobiliser les adultes de l’établissement, motiver les éco-délégués potentiels et faire connaitre ce projet qui demande un nouveau mode de fonctionnement au sein des établissements scolaires et qui ambitionne de réfléchir collectivement au fonctionnement de l’établissement scolaire.

Il faut être vigilant à ce que la démarche engagée ne soit pas un projet confidentiel à destination d’initiés.

  • L’organisation des élections des éco-délégués
  • La présentation des résultats de l’enquête sur l’état des lieux dans l’établissement sous la forme d’un Diagnostic partagé dans le cadre d’un Comité de pilotage élargi.
  • La présentation du 1er Plan d’actions

Ainsi, chacun pourra découvrir, connaitre et comprendre :

  • les forces vives impliquées dans la démarche développement durable
  • les enjeux de l’établissement
  • les thématiques investies
  • les partenaires concernés
  • les évènements organisés
  • les économies réalisées
  • ...

En apportant à tous le même niveau d’information, la communication vise à transmettre le goût de débattre et d’agir.

Un plan de communication doit être intégré dans le Plan d’actions. Un groupe « Communication » peut alors être créé. Il est souvent assumé par, tout ou partie, des éco-délégués.
Les établissements créent parfois une mascotte qui personnalise leurs messages et rend leur communication encore plus visible et attractive. Ce visuel est alors repris pour tout type de support : papier (affiche, flyer), vidéo ou même sur les réseaux sociaux et site internet.

Attention à ne pas utiliser un jargon technique qui ne parle qu’aux initiés ni utiliser des messages de culpabilisation ou de vision négative de l’avenir. Il s’agit de construire un monde nouveau sur la base de contributions individuelles et collectives.

Support vidéo

  • Vidéo « Eco-délégué.e.s | S'engager dans une démarche de projet > Par où commencer ? Quelles sont les étapes ?» : cette vidéo explique la méthodologie de la démarche de projet en détaillant les étapes. 5’08 min.

Supports écrits

  • Mémo sur les outils de communication
  • Exemple affiche gagnante du concours Écofolio « Les lycéens passent au tri ! »

Lorsque vous avez terminé le module, vous pouvez tester vos connaissances en vous inscrivant au quiz.

Objectif du module

  • Découvrir le Passeport de Compétences éco-citoyen

Présentation

L’évaluation est une composante fondamentale et incontournable d’un projet d’éducation au développement durable, pour l’éco-délégué comme pour l’adulte référent. L’objectif principal est de mettre en avant le travail effectué et les compétences acquises par chacun des acteurs.

L’évaluation concerne aussi la fonctionnalité du projet : les réussites, les points positifs et les axes à améliorer par exemple.

Si les compétences développées par les éco-délégués ont vocation à être valorisées dans leur parcours scolaire (bulletins, bilans de cycle, livret scolaire), il peut être utile d’avoir recours aussi à un outil spécifique.

L’outil proposé ici pour évaluer les compétences développées par l’éco-délégué pendant un projet est le Passeport de Compétences éco-citoyen. Il est soutenu par la Région Île-de-France (qui porte le dispositif des Lycées Éco-Responsables) et l’Éducation nationale (qui, par ailleurs, peut accorder une reconnaissance académique aux établissements via le Label E3D).

Ce passeport a été co-construit par des établissements avec l’association Monde Pluriel.

Le Passeport de Compétences éco-citoyen se compose d'un questionnaire d’auto-évaluation rempli par les jeunes individuellement, en binôme ou avec l'aide d'un professeur et d'un passeport officiel dans lequel sont reportées les compétences acquises par l'élève. Le passeport est validé par un Comité de pilotage ou le chef d'établissement, et délivré en fin d'année scolaire ou de projet.

Les étapes d’auto-évaluation :

  • La description du projet
  • Les compétences acquises par l’éco-délégué d’après 4 thématiques : Apprendre ; Sensibiliser et agir en faveur du développement durable ; Esprit d’initiative, Autonomie et travail de groupe ; Communiquer.

Ce passeport personnalisé sera précieux aux élèves pour leur prochaine vie professionnelle. C’est un outil qui leur permettra de valoriser leur parcours éco-citoyen !

Support vidéo

  • Eco-délégué.e.s | Valoriser mes compétences > Un exemple avec le passeport éco-citoyen. 4’56 min.

Support écrit

  • Le Passeport de Compétences éco-citoyen

Lorsque vous avez terminé le module, vous pouvez tester vos connaissances en vous inscrivant au quiz. 

 

Vous souhaitez tester vos connaissances et valider vos acquis ?